[ File # csp9400023, License # 3024590 ]
Licensed through http://www.canstockphoto.com in accordance with the End User License Agreement (http://www.canstockphoto.com/legal.php)
(c) Can Stock Photo Inc. / Pixelchaos

Cours de CDAE 101 – Troisième section La définition des affaires électroniques

 La définition des affaires électroniques

 La définition des affaires électroniques est un critère primordial et, pourtant, il n’y a pratiquement aucune explication de ce que sont réellement les affaires électroniques dans le guide d’Investissement Québec.

La documentation d’Investissement Québec ne contient que ces quelques phrases:

«Les « affaires électroniques » (AE) sont définies comme un mode de fonctionnement qui consiste à transformer les principaux processus commerciaux d’une entreprise en y intégrant les technologies Internet ou toutes autres technologies de réseau.»

Selon le Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française:

 « […] les entreprises utilisent Internet pour faire des affaires, c’est-à-dire pour communiquer avec leurs partenaires, accéder à leurs systèmes informatiques centraux et effectuer des transactions commerciales. […].

Les affaires électroniques précèdent et prolongent les échanges purement transactionnels liés au commerce électronique. Leur domaine d’application est plus large que le commerce électronique. Il concerne aussi bien l’organisation du travail dans l’entreprise, que sa façon de communiquer et d’échanger des données avec ses clients, ses sous-traitants, ses fournisseurs et ses partenaires.

« Alors que le commerce électronique est associé aux processus externes de l’entreprise, c’est-à-dire ceux qui touchent les clients et les fournisseurs, les affaires électroniques regroupent à la fois les processus externes et internes. Parmi les processus internes, mentionnons la gestion des ressources humaines, les systèmes de soutien à l’entreprise, l’approvisionnement et la gestion des stocks. »

Discussion, Affaires Électroniques

La définition des affaires électroniques, est à la base, l’élément le plus important lorsqu’une société se demande si elle est éligible ou non au crédit d’impôt CDAE. Car, bien que les employés effectuent des tâches admissibles et que l’entreprise soit admissible, si l’entreprise ne fait pas des affaires électroniques selon la définition d’Investissement Québec, elle ne recevra aucun crédit d’impôt CDAE.

Les éléments clés dans la définition sont :

A – Transformer les principaux processus commerciaux d’une entreprise en y intégrant les technologies Internet ou toutes autres technologies de réseau.

Explication

La technologie développée doit transformer les processus commerciaux en intégrant des technologies réseau et internet.

B – Les affaires électroniques précèdent et prolongent les échanges purement transactionnels liés au commerce électronique.

Explication

Les affaires électroniques précèdent et prolongent les échanges transactionnels. Un échange monétaire seul n’est pas admissible. Par exemple, développer un système de gestion de l’inventaire en temps réel. Avant la transaction, le système vous donne la marchandise disponible, et suite à la transaction, le système met à jour, le niveau d’inventaire.

C – Leur domaine d’application est plus large que le commerce électronique. Il concerne aussi bien l’organisation du travail dans l’entreprise que sa façon de communiquer et d’échanger des données avec ses clients, ses sous-traitants, ses fournisseurs et ses partenaires.

Explication

Les affaires électroniques sont donc sur un réseau internet ou autre et concernent les opérations de l’entreprise ainsi que sa façon de communiquer à l’interne et à l’externe.

D – « Alors que le commerce électronique est associé aux processus externes de l’entreprise, c’est-à-dire ceux qui touchent les clients et les fournisseurs, les affaires électroniques regroupent à la fois les processus externes et internes. Parmi les processus internes, mentionnons la gestion des ressources humaines, les systèmes de soutien à l’entreprise, l’approvisionnement et la gestion des stocks. »

Explication

Les affaires électroniques sont plus que simplement le commerce électronique, car les affaires électroniques sont les processus et les communications à l’interne et à l’externe.

En résumé

Les affaires électroniques sont un service ou logiciel qui va augmenter l’efficacité d’une entreprise en utilisant des technologies internet et réseau et en optimisant les processus d’affaires.

Un exemple typique d’affaire électronique est un système ERP qui a été intégré et adapté pour augmenter l’efficacité d’une entreprise.